Ecailler, un métier hors du commun 1/2

M’Barek est écailler depuis 42 ans, il arrive du Maroc dans les années 60, et décide de rester en France.

Sa vie est un délice pour nos oreilles

1ere partie: Le début de sa vie professionnelle et les concours internationaux

1 thought on “Ecailler, un métier hors du commun 1/2

  1. Sublime ce retraité! on a envie de manger des huîtres jusqu’à la fin des temps
    Charles de Paris

Comments are closed.